Publié le 26 Avril 2015

Comme prévu, voici la suite de la saga poules !

Le poulailler a donc été commandé jeudi dernier avec la mention spéciale "urgent" après avoir eu au téléphone Monsieur Eco-poules pour confirmation de la possibilité d'être livrée avant la fin de cette semaine.

Eco-poules a effectivement tenu sa promesse et dès le lendemain le poulailler était confié au transporteur. Indication de délai : 2 à 3 jours ouvrés. Parfait !

En attendant, j'ai fureté encore une fois sur le net pour regarder les différents accessoires nécessaires pour accueillir des poulettes.

J'ai finalement tout pris chez Le Chemin des Poulaillers qui fait de très bons prix et qui a le mérite d'être près de chez moi pour ne rien gâcher ;)

Notre aventure poules, la suite !

Voilà sur quoi j'ai jeté mon dévolu :

- une pelle à grains à 2.90 euros

- 5 kilos de coquilles d'huîtres à environ 5 euros (cela remplacera les petits cailloux dans leur alimentation)

- un nourrisseur sur pieds de 12 kilos (!!) à 17.80 euros ... et oui ... car je suis prévoyante et/ou flemmarde ;) Il est de la marque Plume et Compagnie plutôt réputée sur la blogosphère pour la solidité de son plastique, son côté facile à nettoyer et facile à remplir.

Cet article a fini de me convaincre : http://poules-club.com/mangeoires-et-abreuvoirs-colores-pour-poules/

Notre aventure poules, la suite !

- un abreuvoir en acier galvanisé toujours de la marque Plume et Compagnie à 38 euros, j'aime son look et 25 litres c'est un sacré plus ... encore une fois, je suis prévoyante ^^, ça paraît énorme pour 2 poules mais il faut savoir qu'une poule peut boire jusqu'à 1 litre par jour ! Autant anticiper si un jour notre cheptel passe à 4 poulettes et qu'on s'absente quelques jours. Pour le côté galvanisé, j'ai choisi la sécurité, la solidité, investissement pour du long terme, je suis optimiste sur l'avenir de la famille avec des poules ;)

Pour la nourriture et la paille, je suis allée directement à la "jardinerie" tendance agricole près de chez moi.

Bref, il ne restait plus qu'à réceptionner le fameux poulailler ... le SMS tant attendu est arrivé mardi, tout à fait dans les délais annoncés. Il ne me restait plus qu'à confirmer une réception pour le lendemain ... chose faite dans la foulée. Arrivée prévu le mercredi entre ... 8H et 17H30 o_O ce n'est plus une fourchette à ce niveau là mais un râteau !!! Grrrr ! On a donc pris notre mal en patience et surtout on s'est organisé pour qu'une personne soit toujours à la maison pour ne pas louper le poulailler (malgré la naissance de mon neveu 48H plus tôt et donc des allées et venues à la mater pour le présenter à mes enfants).

Et ... 18H ... toujours rien !!! Le pire c'est qu'on avait été appelé en fin de matinée par le transporteur, une erreur de sa part, mais qui au final nous avait permis de savoir que notre livraison était bien prévue dans l'am.

Après appel musclé de mon homme, le transporteur finit par reconnaître son oubli (poulailler non chargé !) et nous envoie un coursier à 18H30 (bon, il faut dire qu'il est à 5 minutes de chez nous !). Ouf ! Le poulailler est finalement là ! Sur palette, bien sûr mais il est là !

Jeudi, sous le soleil, montage en famille et tâtonnements successifs pour trouver THE place car non, notre sol n'est pas droit !

La maisonnette est arrivée déjà montée comme prévu (en dehors du toit non positionné forcément), il ne nous restait plus qu'à monter le parc et attention, le must : SANS outils !

Merci aux écrous papillons ! Un vrai puzzle, un peu de brainstorming et hop c'était parti. Les chiffres sont inscrits sur chaque morceau donc difficile de se tromper ;)

Une partie du parc.

Une partie du parc.

La partie pondoir (devant de la photo) et la partie perchoir pour la nuit.

La partie pondoir (devant de la photo) et la partie perchoir pour la nuit.

Ca prend forme !

Ca prend forme !

Multiples essais d'endroits ^^

Multiples essais d'endroits ^^

Tadam !!!

Tadam !!!

Notre aventure poules, la suite !
Oh ! Une poulette !   :)

Oh ! Une poulette ! :)

Nous avons installé de la paille dans la partie pondoir et du papier journal dans la partie perchoir pour faciliter le nettoyage.

Ma première impression sur ce poulailler éco+4 de chez Eco-poules est plutôt bon, en bois Douglas réputé pour sa solidité, sa facilité de montage et le poids de l'ensemble (89 kilos).

Seul bémol, la porte d'accès pour rentrer dans le parc n'est pas du même côté que l'accès (trappe) au pondoir ce qui est bien dommage car cela rend impossible son installation le long d'un mur sans condamner l'un ou l'autre ... dommage car c'est ce qu'on aurait souhaité pour les abriter un peu plus du vent, de la pluie, du soleil etc ... sans parler du gain de place.

Bref, en dehors de ce détail de construction, on est ravi et il ne restait donc plus qu'à accueillir les poulettes et ... à leur trouver un prénom !

Les deux jeunes demoiselles sont arrivées vendredi matin comme prévu, pas tellement intimidées et plutôt jolies je trouve :)

On a choisi des poules rousses réputées pour leur qualité de pondeuse et leur côté sociable également. Si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à lire cet article comparant une 10aine de races de poules http://poules-club.com/les-races-de-poules-pondeuses/

Je vous présente donc MAURICETTE et GERTRUDE !!!!!!!!! :) :) Gertrude semble moins à l'aise que Mauricette devant l'appareil photo.

Notre aventure poules, la suite !
Heureuses les filles !

Heureuses les filles !

48H désormais que nos 2 nouvelles colocataires sont arrivées et tout se passe bien. Elles apprivoisent doucement leur habitat. Il a fallu les aider à trouver le chemin de la maisonnette pour s'abriter la nuit les 2 premiers soir, trop drôle d'ailleurs mais à priori ... ce soir, Mauricette s'est couchée seule et Gertrude était sur l'échelle, en bonne voie pour la rejoindre, on l'a donc poussée gentiment et zou au lit !!!!

Maintenant ... suspens ... quand pondront-elles ? Les poulettes ont environ 18 semaines, logiquement d'ici 2 semaines, cela devrait être bon ... à suivre donc !

Rédigé par Boulefamily

Publié dans #Papotages

Publié le 17 Avril 2015

L'idée fait doucement son chemin depuis l'été dernier ...

En effet, mes 3 enfants ont côtoyé des poules lors de vacances chez leurs grands-parents en août, ils ont adoré aller chercher les œufs et nous avions le droit chaque jour au téléphone aux exploits de Constance et Hortense, les poules de leurs grands-oncle/tante.

Pour couper court à leurs demandes, j'avais alors répondu ... on verra au printemps prochain si on en prend nous aussi ou pas ...

Au printemps ? mais euh ... on y est déjà en fait !!!

Ni une ni deux, j'ai donc emprunté un petit bouquin à une collègue qui a franchi le pas depuis un bon moment déjà, facile à lire avec une consigne simple : tout le monde le lit dans la famille afin de mesurer à quoi on s'engage avec l'adoption de poulettes en terme de charge de travail et de responsabilité ! Pas question que tout retombe sur moi au quotidien ! Partage des tâches !

"Mon premier poulailler"

 

Seul souci, quoique je fasse dans ma petite vie, ce n'est jamais à moitié, la demi-mesure je ne connais pas lol, quand je m'engage c'est à fond quelque soit l'objet de ma nouvelle passion ... alors ce qui devait arriver arriva : en très peu de temps (moins de 24H après l'arrivée du livre !) , je cherchais déjà des bons plans poulaillers.

Mon cahier des charges, après lecture et fouinage intensif sur le net était le suivant :

- pas de bois (longévité, peur de l'entretien,des mites rouges etc ...)

- une maison poulailler pouvant accueillir plus que les 2 poules convoitées (au cas où ... oui je me connais ... )

- un enclos attenant suffisamment grand pour que nos futures poules passent de bonnes journées quand on travaille et malgré le fait qu'on ne peut donc pas les libérer en toute sécurité.

Première bonne surprise, un des sites internet les plus connus quand on tape "poulailler" sur notre ami Goog**, a son magasin d'expo à moins de 10 km de chez moi ! Parfait ! Je me suis donc déplacée avec les enfants pour voir des poulaillers d'expo et prendre quelques infos.

Forte de cette première expérience, j'ai continué mes recherches sur le net car vraiment le bois me faisait peur ... entre la lasure annuelle, les mites rouges ennemies des poules qui adorent se cacher dans les coins des murs en bois et j'avoue la très relative solidité des poulaillers "en kit", je n'étais pas emballée, emballée ... mais je ne me voyais pas non plus le construire, pas l'envie, pas le temps, bref ...

Et puis ... je suis tombée sur ce produit ! Un poulailler design, super facile à nettoyer, plastique recyclable, longévité impeccable, une protection anti-renard et le must mobile !!!

Eglu Go Up (jusqu'à 4 poules)

Eglu Go Up (jusqu'à 4 poules)

Eglu Cube (jusqu'à 10 poules)

Eglu Cube (jusqu'à 10 poules)

L'Eglu Go Up ou le Cube Eglu correspondent en tous points à ce que je recherchais, peu d'entretien, mobiles pour éviter de dévaster le jardin à un seul endroit ... ils correspondaient à tout sauf au budget !!!!

Pour une surface de 3 mètres de long au sol comme je le souhaitais, il faut compter entre 700 et quasi 1000 euros pour ces poulaillers de luxe.

On avait beau envie de se faire plaisir, ça reste un poulailler, il ne faut pas l'oublier alors ... NEXT !

J'ai donc continué mes recherches, restant sur le principe du plastique résistant.

Malheureusement, elles se sont révélées vaines ... en France !

En Angleterre, le choix est beaucoup sympa !

Par exemple, voici les Green Frog Design, légèrement plus accessibles niveau prix mais aucune livraison en France ... dommage ...

Large House

Large House

J'ai trouvé également des cubes design, plutôt sympa à prix abordable, j'ai failli craquer car eux étaient livrables en France ... malheureusement les commentaires très négatifs des clients sur l'entreprise les produisant m'a fait abandonner le projet alors encore une fois : NEXT !

Chicubes

Chicubes

J'ai donc continué mes recherches, toujours pas vaincue ^^ et puis ... enfin UN poulailler !

Un SEUL vendu en France, en matière écoflex (mélange de résine et de bois), sans entretien, design plutôt classique, pas très cher car en soldes, bref ... enfin j'avais trouvé !

Je l'ai commandé dans la foulée mais ... désillusion dès le lendemain matin quand le site vendeur m'a rappelée pour m'informer de la rupture de stock :( , sans date précise de ré-appro.

J'ai donc annulé car maintenant que la décision est prise, je ne peux plus attendre, le but est quand même de le mettre en fonction avant la fin des vacances scolaires !

Poulailler Cambridge de chez Medor et Compagnie

Poulailler Cambridge de chez Medor et Compagnie

Encore une fois, j'ai donc repris mes recherches ... cette fois pas le choix, il fallait revenir au bois !

Nouvelles visites dans les jardineries environnantes, sans coup de cœur ... tout en me confortant dans mon impression de légèreté et de non robustesse des poulaillers en lattes de sapin d'environ 10 mm, pour la plupart made in china :/

Retour à la case internet et cette fois je tombe sur des articles prônant la robustesse et la longévité du bois Douglas, sans entretien particulier. Forte de ce nouveau mot clé, je suis repartie sur Goog** ;) ... et là ... bingo !

Des poulaillers en bois Douglas, 100 % made in France ! Cocorico ! Merci Eco-poules !

Super costaud et non livré en kit ! Le poulailler est assemblé directement en production, il ne reste que le parc à monter.

Il ne nous restait donc plus qu'à choisir le look, la taille et notre budget !

Seul stress ... une livraison annoncée sous 2 semaines, euh mais non monsieur, pas possible, les vacances seront finies :( mais un coup de fil a suffi à me rassurer et à finir de me convaincre ! Ecopoules est capable de livrer en urgence si besoin ! Génial !

Commande passée ce jeudi à 10H30 du matin ... poulailler confié au transporteur le lendemain à 14H ! Génial, non ?

Voici celui que nous avons choisi, c'est un poulailler pour 2 à 6 poules ce qui nous laissera donc une marge de place si le cheptel devait augmenter un jour.

Vu le poids indiqué par le transporteur (89 kilos), il semble vraiment très costaud et avantage non négligeable du bois, il offrira une meilleure isolation contre le froid et la chaleur aux poulettes que le plastique.

Hâte de l'installer !!!

Poules addict ?

Prochaine étape, sa réception puis la commande des accessoires et de nos 2 poules pondeuses rousses qui devraient arriver dans une semaine ...

to be continued ... l'aventure ne fait que commencer !

Rédigé par Boulefamily

Publié dans #Papotages

Publié le 6 Avril 2015

Je vous montre ma dernière créa : une petite robe sans prétention pour le printemps, à l'occasion de l'anniversaire de la meilleure amie de ma mini.
C'est une grande puce de 5 ans, j'ai donc choisi une taille 6 ans pour ne pas prendre de risque.

C'est un modèle du magazine Ottobre, printemps 2014, appelé "Funny faces".
Confectionnée en jersey de chez Mamzelle Fourmi et d'une cotonnade de mon stock d'origine oubliée ^^ , la faute au nombre de tissus empilés qui attendent leur tour ;) .
J'ai opté pour une custo par un flock motif hiboux pour le côté rigolo de cette robe de tous les jours, facile à porter.

Photos très bof car ma demoiselle ne voulait pas l'essayer puisque ce n'est pas pour elle ...

Funny faces ! Ottobre inside  ;)

Et puis voilà ! J'ai pas résisté ... j'ai donc confectionné une seconde robe du même patron "Funny Faces" du magazine OTTOBRE (printemps 2014), cette fois-ci pour ma mini, avec mon tissu coton fétiche et du jersey bleu électrique.

J'ai fait quelques petites modifs mineures par rapport à la première :

  • Ourlet motif "cœurs"' aux manches.
  • Ourlet rapporté coton bleu électrique en bas de la robe.


Là encore, envie de customisation du haut de la robe qui me paraissait un peu tristoune sans rien.

Je voulais un motif bien particulier, en rapport avec les petites chaussures du bas de la robe alors pas le choix, comme il n'existait pas je l'ai créé ... j'y ai passé un certain temps mais je suis ravie du résultat !

Ma petite demoiselle n'a pas encore eu l'occasion de l'étrenner mais dès qu'il fera assez chaud, on passera aux photos portées ;)

Funny faces ! Ottobre inside  ;)

Rédigé par Boulefamily

Publié dans #Les petites robes